Week-end de l’Ascension

17 au 20 mai 2007

 

 

Retour à     Saison 2007 – sommaire     Souvenirs      Accueil

 

Une bande de jeunes hurluberlus décide voici quelques semaines de se rendre en Aveyron pour se frotter à cette région. Un centre de vacances est choisi pour nous accueillir, et le groupe se constitue. Le départ est fixé au mercredi après midi et le retour au dimanche au soir. 20 participants sont de la sortie et 16 cyclos vont en découdre avec la région. La différence vient de nos accompagnatrices (fort dévouées) qui assureront l’intendance pendant le séjour. Le mercredi soir l’accueil au village est très chaleureux et chacun prend connaissance des lieux. Les couples sont hébergés dans un très beau pavillon qui garde le caractère des anciennes stations thermales ; les « célibataires » sont eux dirigés vers un dortoir …Houlala, les lits sont superposés… Attention aux ronfleurs….

 

 

On étudie les cartes

 

Au départ

Jeudi 17 : La journée est fort maussade, il pleut, il mouille, sur un air bien connu. Nous en « profitons » pour « visiter » la région, Belcastel, Estaing, Laguillolle, l’Aubrac, etc.

 

Dernier réglage

 

Belcastel

Vu !

 

Mayran

Belcastel

Vendredi 18 : Le temps est meilleur et nous nous engageons à rouler. Notre guide qui va nous accompagner deux jours nous propose un circuit que nous acceptons volontiers. Peut-être aurions nous du mieux réfléchir... Chose incompréhensible, au fur et à mesure que nous discutons avec notre guide, nous n’entendons parler que de monter ou grimper… Il faut croire que le mot « descendre » n’existe pas chez eux… Peu importe la ballade s’annonce belle et chacun met du sien pour aller de l’avant. Suivre la vallée est dans la compétence de tous mais il faut « monter » à Conques. Le site est magnifique et le soleil commence à se montrer. Enfin nous descendons, pour combien de temps, bien peu, mais la route suit la vallée du Lot et nous en profitons. Certains discutent, d’autres chantent, d’autres se perdent dans des rêveries…

 

A Bruéjouls

 

Estaing

Laguiole

Laguiole

 

Samedi 19 : Un  peu lassé « des  routes plates » notre guide nous a concocté un « petit » circuit. Nous irons au lac de Pareloup. Le tandem et un cyclo partent par la route, sont-ils conscients de ce qui les attend ? Non évidemment…mais « même pas peur ». A l’entrée de Rodez nous retrouvons le groupe qui a lui préféré, nous le comprendrons le soir, ne pas faire les 25 kilomètres en plus aller et retour. Nous attaquons l’inverse de ce que l’on appelle une descente...

Nous arrivons au lac et ce site magnifique nous enchante. Pourtant nous n’avons pas fini de souffrir…. Le site pour le repas n’est pas encore trouvé, et nous devons patienter…. Il y en a marre de ce fichu pays, qui penche toujours du mauvais côté….Le casse croûte est le bienvenu. Assis sur un muret en bordure de route et devant un restaurant, nous bénéficions des relents des repas servis. Après un café dégusté, nous allons repartir, pour un barrage qui ferme le lac. Qui a osé dire que les  bordures des lacs sont plates ?

 

Conques

A Conques

 

Dimanche 20 : Nous ne sommes que quatre cyclos , le tandem et notre guide. Iil nous a gardé un « petit circuit », pour nous reposer du séjour. Nous lui faisons confiance.  Oh erreur fatale !!!!! Oh désespoir, oh route ennemie, oh campagne pentue, que tu nous as fatigués, lassés, éreintés, désespérés, mais tout de même « sursaut d’énergie » enthousiasmés… Les petites routes sont belles, les paysages sensationnels, l’ambiance heureuse. Il faut dire qu’être accueillis en haut des côtes avec un air d’accordéon ou de trompette ce n’est pas très fréquent… Pourquoi si peu de cyclos ce matin ? Le viaduc de Millau a attiré les autres participants pour cette visite qui semble elle aussi magnifique. Nous les routards nous nous posons une question sans réponse : « les viaducars » n’ont- ils pas fait semblants d’être fatigués pour aller se promener sans leur vélo ???? Nous ne dirons rien ne voulant en aucun cas créer une polémique ou mais cependant nous pensons que… Enfin nous ne dirons rien…

 

 

 

 

  A Entraygues

 

 

Mention spéciale aux dames, demoiselles  qui ont grimpé, monté, descendu (c’est la récompense), râlé au passage de certains (mais le jeu valait la chandelle), et le résultat fut mieux que les espérances. Bravo à vous les filles. Les mecs par contre auraient pu peut être rester plus galants... Il est vrai que nous n’avons pas accepté que les dames accrochent un grappin à nos montures dans les côtes. Mention très spéciale à nos accompagnatrices qui ont assuré la logistique, le transport des repas et  même assuré les fonctions de voiture balai.

Un séjour superbe qui donne des idées pour l’avenir et qui permet de mieux appréhender les capacités ignorées de certains...

Un grand merci au directeur du village de vacances, ainsi qu’à son personnel, pour l’accueil et les repas concoctés et préparés pour des sportifs de très, très haut niveau comme nous. Ne doutons de rien… nos chevilles ne gonflent pas...

                                                                        Jean-Michel Ansel

 

L’aligot

Dernière sortie  

 

A Frayssines  

 

Retour à     Saison 2007 – sommaire     Souvenirs      Accueil        Haut de la page